Lombalgie, Gainage et motivation

Depuis 20 ans je navigue dans la santé et l’accompagnement de personnes. Employés ou dirigeantes, sportives ou non, jeunes et plus expérimentés, actifs comme retraitées, elles et ils ont un point commun. Le mal de dos. Et son sillage de problèmes: stress, manque de sommeil, fatigue, perte de motivation…

Je ne suis pas certain que vous soyez concernée vous aussi, mais je veux quand même vous dire que des solutions existent.

Vous avez peut-être essayé de faire du sport, des abdominaux, de vous « muscler le dos »? Vous avez supporté la douleur, les courbatures, les vieux Paris Match dans la salle d’attente du kiné… Avant de craquer et d' »oublier » une séance, puis deux,…

Peut-être avez-vous acheté un fauteuil ergonomique, rehaussé votre écran, installé un coussin, remplacé votre siège par un ballon de gym, ignorant courageusement les regards moqueurs de tout l’open space? Mais vous avez encore mal le soir dans votre voiture, dans votre canapé, dans votre lit,…

Peut-être votre médecin vous a-t-il prescrit une ceinture lombaire (si, rappelez-vous, celle avec les baleines en plastique qui vous bloquait la respiration et qui est maintenant au fond d’un tiroir).

Bref, vous avez essayé beaucoup de choses, mais cette saleté de lumbago revient chaque année, comme les feuilles mortes et les impôts.

Bonne nouvelle: si ça  n’a pas marché, ça n’est ni de votre faute ni de celle de ceux qui vous ont aidé. Non, c’est que le problème n’est pas là où vous pensez.

Le problème n’est pas d’avoir un dos « pas assez musclé », ni que vous ne faites pas assez d’abdos, ni de votre position au bureau (enfin si un peu quand même).

Le problème c’est que ça demande du temps et de la MOTIVATION. Pas n’importe laquelle, pas celle de votre kiné, de l’ostéo, du médecin ou du coach sportif. Pas de la motivation en forme de coussin ou de ceinture. Non, ces motivations, quoique bien intentionnées, ne remplacent pas  la vraie, l’unique, la seule qui compte. La VOTRE. Celle qui fait que vous pouvez vous donner à fond, persévérer encore et encore. Celle qui vous donne cette pêche, cette énergie de dingue, de la joie, du plaisir même.

Et le SECRET, c’est que justement cette MOTIVATION est directement liée à votre AXE vertébral.

Plus précisément à vos lombaires. Oui, vos vertèbres lombaires révèlent votre motivation.

Est-ce si étonnant? Rappelez-vous ces moments de douleur, dos bloqué, cette barre dans le dos… Comment vous sentez-vous moralement à ces moments là? N’êtes-vous pas abattue, vidée d’énergie dès le matin? Privé de cette étincelle qui vous fait avancer? Même les activités les plus simples en apparence vous semblent hors de portée, vous n’avez qu’une envie, vous allonger au calme et que la douleur s’arrête.

Rappelez vous maintenant les jours qui précèdent ce « blocage ». Vous n’avez pas encore vraiment de lumbago, et pourtant…

Pourtant la douleur pointe le bout de son nez. Pas tout le temps, non. Pas très intense, à peine une gêne. Une tension. Un peu de mal à vous pencher pour vous habiller, un effort supplémentaire pour sortir de la voiture ou vous lever d’un fauteuil. Mais bon, « ça va passer »…

Revenez encore un peu dans vos souvenirs, aux jours précédents. Est-ce que « ça » n’était pas déjà là? Ce manque d’élan. Cette petite baisse d’énergie. Une contrariété peut-être. Quelque chose qui ne se passe pas comme prévu. Un projet qui se trouve remis en cause. Trop de choses à faire en trop peu de temps. Ou au contraire pas assez à faire, pas de défi à relever, rien que de la routine barbante et vide de sens. Une conversation qui vous laisse un goût un peu amer. Quelque chose dans l’ambiance, avec une autre personne ou en vous-même… Une incompréhension, un manque de perspective, …

Vous y voyez plus clair? Vous sentez comme ces petits évènements sont liés? Comment ils se sont succédés discrètement, jusqu’à ce que vous en ayez… PLEIN LE DOS!

Encore une fois vous n’y êtes pour rien, vous n’avez pas fait ce « mauvais geste » qui aurait tout déclenché. Je ne suis pas certain que vous en soyez même arrivée à une forte douleur, mais je voudrais que vous vous preniez un moment pour sentir où vous vous situez. A quel moment? Est-ce que vous pouvez maintenant vous poser quelques secondes, porter votre attention sur votre dos, vos lombaires, … Que ressentez-vous? Est-ce que cette partie de votre corps est vraiment libre, détendue, confortable?

Répondez-moi en commentaires!

Dans un prochain article, nous verrons comment faire pour respecter enfin votre dos et son fonctionnement naturel, sans effort de volonté.

A bientôt, prenez soin de vous!

Pierre

 

 

Une réponse sur “Lombalgie, Gainage et motivation”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.